IVP Coatings célèbre son 75e anniversaire et se concentre sur 3 défis pour aujourd’hui et demain

Facebook
Twitter
LinkedIn

Les prix des matières premières et de l’énergie, les objectifs climatiques européens et la recherche de talents figurent parmi les priorités des entreprises de peinture et d’encre

Bruxelles, le mercredi 14 septembre 2022 – IVP Coatings, la fédération belge des peintures, revêtements, vernis, encres et systèmes d’isolation, a fêté hier ses 75 ans. Lors de cet événement, l’accent a été mis sur le passé coloré du secteur en Belgique, mais aussi sur les défis auxquels il est confronté : l’impact des prix élevés des matières premières et de l’énergie, les objectifs ambitieux du « Green Deal » européen et la difficulté à attirer des talents.

Depuis la création de la fédération à la fin des années 1940, le secteur a connu des évolutions majeures. Ainsi, la peinture est passée d’un produit utilisé uniquement pour colorer et protéger à un produit de haute technologie où les applications fonctionnelles telles que la résistance aux UV ou l’action antibactérienne sont également primordiales. D’importants progrès ont également été réalisés en matière de durabilité. Par exemple, les innovations ont permis de passer d’applications à base de solvants à celles à base d’eau. Le secteur étudie également les possibilités d’évoluer vers un modèle circulaire pour les résidus de peinture et les seaux.

Triple défi

Malgré ces avancées technologiques et ces innovations, le secteur est aujourd’hui confronté à trois défis majeurs. La crise du coronavirus, qui a désorganisé les chaînes logistiques mondiales, suivie d’une crise énergétique sans précédent, confrontent les entreprises du secteur à la montée en flèche des coûts des matières premières et de l’énergie. En outre, le « Green Deal » européen et, plus spécifiquement, la Chemicals Strategy for Sustainability ont fixé des objectifs ambitieux. Ces derniers ont un impact sur les matières premières chimiques qui pourront être utilisées à l’avenir pour produire les peintures, vernis et encres. En parallèle, le secteur est confronté à une grave pénurie de main-d’œuvre et met tout en place pour attirer les talents – jeunes et moins jeunes – vers un emploi de peintre.

Lieven Seys, président d’IVP Coatings: « Depuis 75 ans, l’industrie belge des peintures, des revêtements et des encres apporte une touche de couleur à nos vies. Et ce, grâce aux milliers de collaborateurs de notre secteur, du développeur au peintre. En tant que fédération industrielle, avec les entreprises du secteur, nous travaillons activement à renforcer notre image et attirer davantage de jeunes vers une carrière passionnante dans le secteur. Car c’est ce que nous avons à offrir : un métier au passé coloré et, surtout, à l’avenir radieux. »

Nele Plas, directrice d’IVP Coatings : « Les peintures, revêtements et vernis peuvent contribuer de manière significative aux objectifs du Green Deal européen. Il suffit de penser à l’amélioration du rendement énergétique et de la consommation de carburant, à la réduction des déchets et à l’allongement de la durée de vie. La limitation de certaines matières premières chimiques et le fait qu’un processus de substitution prenne beaucoup de temps compromettent les fonctionnalités de ces produits. Si l’on souhaite que les innovations dans le développement et la production de l’industrie des peintures, encres et revêtements soient durablement ancrées ici pour les 75 prochaines années, nous devons examiner avec les autorités régionales, nationales et européennes comment les objectifs qui nous sont imposés peuvent être atteints. En tant que fédération industrielle, nous nous tenons à disposition des autorités pour entamer un dialogue constructif à ce sujet. »