Lieven Seys présente un projet pilote lors de la cinquième édition de Plastic Matters

Facebook
Twitter
LinkedIn
Comment mieux collecter les déchets plastiques issus des travaux de construction et de démolition ? La question était au centre de la cinquième édition de l’événement Plastic Matters organisé par essenscia PolyMatters et Denuo. L’objectif ? Améliorer la circularité des plastiques. Comment ? En encourageant la collaboration entre, d’une part, les producteurs et les transformateurs de matières plastiques et, d’autre part, le secteur des déchets et du recyclage. Lieven Seys, président d’IVP, a illustré la contribution de notre secteur en présentant le projet de collecte des seaux de peinture vides.

 

Plastic Matters est une série de sessions d’inspiration qui soulignent le rôle des plastiques en tant que moteur de l’économie circulaire. L’accent était mis, pour la deuxième fois, sur le secteur de la construction, grand consommateur de matières plastiques.

Lieven Seys a présenté le projet Valipac (la recherche d’une solution de recyclage pour les seaux de peinture) et les obstacles pratiques dans le contexte d’un objectif plus large qui consiste à mener les entreprises de peinture sur un terrain plus écologique et plus économique.

Le projet Valipac arrive en haut de l’échelle de la durabilité. Il y a des défis plus évidents au bas de cette échelle (dans le sens où ils sont plus accessibles, mais non moins importants). Petit résumé…

  • Utilisation des restes de peinture
  • Réduction des restes grâce à un calcul plus précis
  • Gestion dynamique du stock de seaux ouverts ou non

 

Remarque importante de notre président : la réglementation présente encore de nombreuses lacunes. La solution la plus simple et la plus avantageuse pour les entreprises de peinture consiste toujours à amener les seaux au parc à conteneurs. La politique devrait, au contraire, faire en sorte que cette solution soit la moins attrayante.